Publié le 23 oct 2015

Arrivés à un certain âge, vos proches pourraient être confrontés à des troubles de la mémoire. Pour pouvoir les aider à se rappeler, vous pouvez essayer de stimuler plutôt leur mémoire visuelle, auditive ou olfactive car nous tous avons plusieurs mémoires qui ne sont pas développées au même degré ! Il se trouve que chez certains c’est la mémoire visuelle qui prédomine, alors que chez d’autres, c’est la mémoire olfactive ou auditive… Il existe des tests pour découvrir laquelle des mémoires est la plus développée. Mais il est fort possible que vous ayez trouvé la réponse vous-même !!

Si la mémoire de vos proches est visuelle

Pour savoir si c’est le cas, il suffit de savoir si votre proche âgé arrive à se rappeler des images, de sa dernière activité par exemple, de votre dernière visite ou tout simplement de son dernier repas etc. Questionnez-le pour savoir s’il va vous parler de ce qu’il a vu ou pas. S’il évoque plutôt l’endroit où il vous a vu la dernière fois, la disposition des meubles, la couleur de l’un de vos habits, ou ce que vous lui avez apporté, plutôt que le dialogue que vous avez eu, il a une bonne mémoire visuelle. Soumettez-lui également des photos pour connaître sa réaction.

Afin de lui rappeler certaines choses, comme par exemple, de prendre ses médicaments, une date importante ou autre, vous pouvez lui noter l’information sur des post-it ou lui offrir tout autre support comme un calendrier par exemple ou un cahier dans lequel il pourra noter des numéros, noms, ses rendez-vous médicaux etc.

Si votre proche a une mémoire auditive

Il sa rappellera plus facilement de vos échanges, de la musique qu’il a écouté ou du dernier journal radio, des bruits qu’il a entendus. Si vous évoquez la mer et que la personne âgée a une bonne mémoire auditive, elle vous parlera du bruit des vagues. En tous cas, votre proche aura probablement oublié les détails visuels mais aura retenu l’environnement sonore d’une situation donnée.

Si c’est la mémoire auditive de votre proche âgé qui prédomine, vous pouvez lui rappeler à haute voix ce que vous voulez lui faire mémoriser. Demandez-lui de répéter ce que vous avez dit et essayer tout simplement de dialoguer le plus possible avec lui.

Si votre proche a une mémoire olfactive

Dans ce cas, ce sont les odeurs qui pourront raviver les souvenirs de la personne âgée. Ce ne sont ni les images, ni les sons de la situation qui lui reviendront en mémoire, mais l’odeur ou les odeurs qui l’avaient accompagnée.

Vous pouvez dans ce cas, par exemple, évoquer avec votre proche les situations qu’une odeur en particulier lui rappelle et essayer de les utiliser pour stimuler sa mémoire.

Enfin, il existe également une mémoire motrice ou gestuelle, appelée encore kinesthésique qui, elle aussi, peut aider les personnes à se remémorer des choses.

Surtout, n’oubliez pas que toutes les mémoires sont importantes et méritent qu’on les entretienne.