Publié le 28 sep 2015

Il peut arriver qu’on soit confronté à une situation délicate : s’occuper d’un proche qui oublie, soit en raison d’une maladie, soit en raison de son âge avancé. Existe-t-il des moyens pour aider une personne qui manifeste une démence et notamment des troubles de la mémoire ? Quels sont les réflexes à adopter pour aider un proche qui oublie ? Voici, une liste non exhaustive, mais bien utile avec des conseils pour faire face à une telle situation.

Armez-vous de patience

La première chose dont vous aurez besoin pour aider un proche qui oublie, c’est tout simplement la patience. Le proche âgé ou malade se rend souvent compte (même si c’est d’une façon partielle) des troubles de mémoire dont il est atteint et des difficultés grandissantes qu’il éprouve pour son quotidien. La personne en cause ressent elle-même de l’angoisse, de la tristesse, voire de la honte dans cette situation. Pour l’aider, soyez patient et essayez de vous mettre à sa place, notamment lorsque cela devient difficile à gérer pour vous-même.

Maîtrisez votre agacement

La personne qui oublie fera sans doute des actes qui vous obligeront à passer derrière elle pour ranger, rectifier, répéter… A la longue, son comportement risque d’être une source d’énervement. Surtout, gardez-vous bien de ne pas montrer votre agacement. Ce n’est pas une solution et au contraire, gronder votre proche est susceptible d’avoir l’effet inverse !

Faites preuve de bienveillance et d’affection

Aider un proche qui a des troubles de mémoire n’est pas chose simple. Toutefois, cette épreuve ne doit pas vous empêcher de lui témoigner de votre affection. Malgré la maladie dont elle est atteinte, la personne a besoin de mots et de gestes tendres. Ne la traitez pas comme un enfant et associez-là aux décisions la concernant autant que possible. Le soutien que vous allez lui manifester est très important.

Aidez votre proche à se rappeler

Il est recommandé d’anticiper les difficultés de votre proche et de l’aider à se rappeler certains prénoms par exemple, en lui venant en aide lorsque vous croisez des personnes que vous connaissez. Cela lui évitera d’éprouver une sensation gênante de flottement et d’oubli. Autre précision : éviter de demander à votre proche des choses à l’avance, il risque de les oublier et de ne plus se rappeler le moment venu. Veillez à ne pas calquer votre propre comportement en fonction de celui de la personne atteinte de démence. Vous risquez de la mettre en échec et c’est loin d’être la meilleure solution.

Fixez des repères

La personne qui présente des troubles de la mémoire a besoin de se raccrocher à des « repères » dans son quotidien qui vont la rassurer et elle se sentira moins perdue. Des activités à pratiquer au même moment de la journée, un programme prédéfini et des visites programmées, peuvent être des solutions. Exposez-votre proche qui oubli à des situations nouvelles, peut avoir un effet déstabilisant et stressant. Quelques petits astuces peuvent avoir un effet bénéfique (horloge avec date, planning, boîte pour mettre les clés, calendrier, album photos…) mais uniquement si elles sont introduites avec beaucoup de tact et de respect !

Ecoutez votre proche

Votre proche aura envie de vous raconter ses souvenirs. Il faut éviter de le couper et laissez-le parler. Cela l’aidera à aller mieux. Il se rappellera des périodes heureuses de sa vie et des moments où il avait toutes ses capacités. Il va retrouver un peu d’estime de soi et de la cohérence dans son discours. Il faudrait donc l’encourager et lui poser des questions. Vous profiterez d’une discussion apaisée, dans la bonne humeur.