Publié le 28 oct 2014

L’aide au retour à domicile après hospitalisation ou ARDH est un soutien financier permettant de prendre en charge les aides humaines et techniques dont peut avoir besoin une personne suite à son hospitalisation.

Qui peut en bénéficier ?

Les personnes pouvant bénéficier de l’ARDH doivent répondre à l’ensemble des conditions suivantes :

- avoir 60 ans ou plus (à partir de 55 ans pour les personnes qui perçoivent une pension de réversion)
- dépendre du régime général de l’assurance maladie
- être titulaire d’une pension vieillesse de la Caisse Régionale de l’assurance maladie
- avoir des ressources mensuelles inférieures ou égales au plafond de revenus fixé chaque année
- avoir besoin d’aides temporaires, de façon urgente, suite à une hospitalisation

Par contre, les personnes étant dans l’une des situations suivantes ne peuvent pas bénéficier de l’ARDH :

- les bénéficiaires d’une hospitalisation à domicile (HAD)
- les bénéficiaires de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA)
- les bénéficiaires de la Prestation de Compensation du Handicap (PCH) ou de la Majoration Tierce Personne (MTP)
- les personnes en soins palliatifs

Comment l’obtenir ?

Pour bénéficier de l’ARDH, il faut s’adresser au service social de l’hôpital. Ce dernier doit réaliser une évaluation globale des besoins du patient et la transmettre au service social de la Caisse Régionale de l’Assurance Maladie (CRAM).

Lorsque l’Aide au Retour à Domicile après Hospitalisation est accordée, la prise en charge est effective pour une durée de 3 mois maximum. À l’issue du premier mois, le service social de la CRAM rend visite au patient afin de rectifier, si cela est nécessaire, les conditions de prise en charge.