Publié le 16 mai 2014

S'impliquer auprès d'une personne dépendante peut parfois être difficile. Voici 10 conseils pour gérer au mieux votre rôle d'aidant.

1) Réfléchir avant de s'engager

Aider un proche demande de bonnes capacités physiques, psychologiques et financières. Avant de prendre votre décision, réfléchissez à ce qui motive votre décision et assurez-vous que vous êtes suffisamment bien entouré et tout à fait prêt à assumer cette fonction. Soyez le plus objectif possible dans votre réflexion et pour cela n'hésitez pas à en parler autour de vous.

2) Aider son proche à maintenir son autonomie

En tant qu'aidant, vous devez privilégier le fait d'aider votre proche à rester autonome et éviter autant que possible de faire les choses à sa place. De la même façon, la personne dépendante doit décider autant que possible, par elle-même, le rôle que vous devez jouer auprès d'elle, tout en prenant en compte vos limites et vos capacités.

Prenez garde à ne pas infantiliser votre proche au risque qu'il se sente humilié. Cela dit, vous devez prendre en compte ses capacités et peut-être faire le deuil de l'image que vous aviez de la personne auparavant.

3) S'accorder des moments de repos

Aider une personne dépendante peut parfois être épuisant, tant au niveau physique qu'au niveau psychologique. Lorsque vous commencez à vous sentir fatigué n'hésitez pas à demander de l'aide. Faites appel à la famille, aux amis, aux voisins, aux accueils de jour ou encore aux hébergements temporaires, qui vous permettront de vous reposer et de reprendre votre activité d'aidant dans de bonnes conditions.

4) Créer un réseau d'entraide

Il est primordial que vous ayez un réseau de personnes sur lesquelles vous pouvez compter si vous avez besoin de répit. Il peut être constitué de voisins ou d'amis mais également de professionnels. Soyez toujours transparent quant à vos besoins et à ceux de la personne dépendante. Ne refusez pas l'aide d'une personne simplement par principe.

5) Prendre soin de soi

S'occuper des autres n'est pas tout, il est également important de s'occuper de soi. Soyez à l'écoute des différents signes qui vous feront comprendre que vous devez vous reposer et vous faire remplacer, au moins momentanément. Par exemple si vous avez le sommeil perturbé, si vous avez des douleurs au dos ou au niveau des articulations, si vous vous sentez irritable voire agressif, pensez à lever le pied.

6) S'adapter au type de maladie ou de handicap

Votre assistance sera différente qu'il s'agisse d'une personne atteinte de la maladie d'Alzheimer ou d'une personne ayant un handicap physique. Afin de vous adapter au mieux, renseignez-vous auprès du médecin sur les symptômes physiques et mentaux de la personne dépendante. Vous pourrez ainsi ajuster votre comportement selon les besoins.

7) Apprendre à gérer son stress

L'aidant familial peut parfois être dépassé par le nombre de tâches à réaliser chaque jour. Si c'est votre cas, pensez à établir une liste relatant l'ensemble des tâches à effectuer (donner à manger, faire le ménage, faire les courses, distraire...) et écrivez les dans selon un ordre d'importance ou d'urgence. Celles notées en fin de liste pourront être effectuées le lendemain.

8) Être à l'écoute

Afin de respecter l'autonomie et d'encourager les capacités de la personne dépendante, demandez-lui au maximum son avis et prenez le temps de l'écouter et de lui expliquer vos démarches. Si des fois vous n'êtes pas sûr d'avoir compris ce qu'elle a dit, n'hésitez pas à reformuler avec vos mots et à lui demander si c'est bien ce qu'elle a voulu dire.

9) Communiquer sur ses difficultés

Lorsque vous rencontrez des difficultés, il est indispensable d'en faire part à des personnes extérieures. Pour cela, vous pouvez vous adresser à vos proches ou participer à des groupes de paroles ou des discussions avec d'autres aidants familiaux. Vous prendrez ainsi conscience que vous n'êtes pas seul à rencontrer de telles difficultés et que les personnes qui y ont déjà été confrontées ont trouvé la solution pour les surmonter.

10) Dialoguer avec la personne dépendante

Il est important que chacun puisse trouver sa place dans la relation aidant/aidé. C'est pourquoi il est primordial que vous communiquiez avec votre proche. Dites-lui toujours ce que vous ressentez, vous éviterez ainsi les tensions liées à des incompréhensions ou à des non-dits.